lundi 14 octobre 2013

NO NUKES DAY - Paris Bastille 12 octobre 2013


Dans cette aventure humaine, tout compte, même le plus petit geste de RESPECT envers l'ENVIRONNEMENT et le VIVANT!

Des Amis sont partis à TRICASTIN manifester leur colère devant la centrale...

D'autres devant MONSANTO contre les OGM et en faveur de la libre circulation des graines... POUR UN MONDE MEILLEUR.

À Guichen au sud de Rennes en Ille-et-Vilaine les 11/ 12/ 13 octobre 2013 a eu lieu le "Forum des transitions" autour de la culture bio.


Une amie y a participé. Elle a tenu un stand avec le Centre Rennais de Culture Japonaise, pour parler entre autres de Fukushima, du Teikei et de la ferme biologique et autosuffisante de Kaneko Yoshinori

Au Japon, ce fût dimanche 13 le jour sans NUCLÉAIRE. 
1013 NO NUKES DAY 原発ゼロ☆統一行動 -福島を忘れるな・再稼働を許すな- Les japonais ont manifesté leur opposition à la poursuite du nucléaire et au redémarrage des centrales nucléaires japonaises. 

原発いらない!
Genpatsu iranai!
Pas besoin de centrale nucléaire!

再稼動反対!
Non au redémarrage! 
Saikado hantai!

子供を守れ!
Kodomo o mamore!
Protéger les enfants!



40.000 manifestants antinucléaire ce dimanche 13 octobre 2013 à Tokyo! The Japan Times Tout ce monde qui se bouge au Japon, n'est pas banal du tout!


Notre RASSEMBLEMENT FRANCO-JAPONAIS a eu lieu comme prévu à la Bastille - Paris ce samedi 12 octobre 2013, sous un ciel gris, que le soleil a forcé pour venir nous saluer!

MARCHÉ DE LA CRÉATION PARIS-BASTILLE:

Arrivée avant l'heure, je me suis promenée un peu sur le Boulevard Richard Lenoir où a lieu le plus grand marché hebdomadaire de la création de la capitale. 

«Véritable tour de Babel, le marché de la Création abrite un patchwork de 200 créateurs: aquarellistes, céramistes, créateurs de bijoux et textiles, designers, graveurs, peintres, photographes, plasticiens et sculpteurs présentent et vendent leurs créations en direct.
Partant de la place de la Bastille, le marché de la création Paris Bastille s’étire le long du boulevard Richard Lenoir. Il bénéficie d’un emplacement privilégié à la lumière du Génie de la Liberté, symbole et esprit qui anime tout artiste et artisan créateur.
Ouvert tous les samedis de l’année (y compris les jours fériés) de 10 h à 19 h en accès libre.» - PARIS INFO

Ce samedi ils n'étaient pas très nombreux mais il y avait de très belles peintures et j'ai pu parler avec deux artistes. Ce sont des gens passionnés qui parlent de leurs peintures comme de la Vie, certains poètes! Je sais à présent où me rendre pour trouver un cadeau unique!

L'INSTALLATION D'UN RASSEMBLEMENT ANTINUCLÉAIRE 



Oui, ça se passe un peu comme pendant l'installation d'un marché!
Chacun sait exactement ce qu'il doit faire et un coin de trottoir prend ainsi la forme d'un lieu familier où tous y vont passer un bon moment.
Depuis un an, nous nous connaissons un peu, certains beaucoup et l'accueil est chaleureux et tout se déroule bien.

Les passants sont abordés ou d'eux mêmes posent des questions et ainsi chemine l'information sur le NUCLÉAIRE en FRANCE et au JAPON et la situation à FUKUSHIMA.

Je vous réserve quelques interventions en direct de ce RASSEMBLEMENT qui vous parleront davantage.


L'intervention de Yūki TAKAHATA de Yosomono-net
✿ Situation à Fukushima et au Japon 

Tu n'as rien vu à Fukushima... 

« Tout d'abord, merci à vous d'être venus ici pour soutenir le mouvement citoyen des très nombreux Japonais qui réclament l'arrêt définitif de tous les réacteurs nucléaires dans leur pays. Depuis le 15 septembre 2013 le Japon expérimente à nouveau le zéro nucléaire et avant cela, au cours d'un été particulièrement chaud (période des pics de consommation d'électricité) le pays a pu fonctionner avec seulement deux réacteurs en activité, sans recourir à des réductions de la consommation d'électricité. C'est pourquoi la population ne comprend pas cette obstination du gouvernement à vouloir faire redémarrer la filière nucléaire alors même que l'accident de Fukushima Daiichi est TOUJOURS EN COURS.

Nous avons tous été choqués par la déclaration du Premier ministre Abé qui, dans le but de faire venir les JO en 2020 à Tokyo, a prétendu que : "la situation à Fukushima est sous contrôle, qu'il n'y a jamais eu et n'y aura jamais aucun impact de l'accident sur Tokyo". Décidément, les politiciens japonais et les dirigeants de TEPCO sont des champions en matière de désinformation. Car, c'est bien sûr un mensonge : jour après jour, les trois réacteurs endommagés dégagent dans l'atmosphère 10 millions de becquerel par heure et plus de 300 tonnes d'eau radioactive s'écoulent continûment dans l'océan Pacifique. Le volume d'eau contaminée augmente chaque jour avec déjà plus de 430 000 tonnes, mais TEPCO est toujours incapable de maîtriser cette situation : les réservoirs d'eau contaminée, qui ont été fabriqués à la hâte, sont maintenant en train de fuir, et les incidents se multiplient, ce qui a fini par attirer l'attention des média internationaux au cours de l'été.

Nous avons eu connaissance du témoignage d'un sous-traitant intervenant sur le site et qui dénonce des négligences graves. D'après lui, on confie la direction des opérations à des sous-traitants de grandes entreprises de BTP qui n'ont pas de connaissances suffisantes, ni de véritable savoir-faire dans le nucléaire, avec pour conséquence des erreurs humaines fréquentes et une négligence accrue des contrôles des doses absorbés par les travailleurs. Ils sont 3000 actuellement à intervenir chaque jour et risquent donc d'être irradiés par exposition à de trop fortes doses, ce qui peut faire craindre également l'épuisement à terme de la main-d'œuvre qualifiée.

Ce même sous-traitant s'inquiète d'une situation qui va devenir encore plus critique à partir de la fin novembre lorsque débutera l'opération d'extraction des assemblages de combustible usé de la piscine du réacteur N°4. Cette piscine de stockage, située à 30 mètres de hauteur dans le bâtiment endommagé, contient 1533 assemblages de combustible dont 1331 sont usés et doivent être continuellement refroidis. Le repêchage à la grue de ces assemblages ainsi que leur transport nécessiteront un nombre important de travailleurs compétents et une très grande vigilance dans un environnement où la radioactivité est très élevée. Cette opération doit se prolonger jusqu'à la fin 2014, et une erreur humaine lors de l'opération ou bien des intempéries graves (typhon ou séisme) pourraient provoquer des émissions massives de matière radioactive qui entraîneraient alors des conséquences catastrophiques pour les intervenants et la population environnante.

Déjà cinq erreurs ont été constatées en deux semaines depuis la visite du Premier ministre Abé sur le site de Fukushima Daiichi, le 19 septembre dernier. Comment croire au discours de TEPCO et du gouvernement qui prétendent maîtriser les conséquences de l'accident ? M. Murata, ex- ambassadeur du Japon en Suisse, appelle à la mise en place d'un groupe de travail constitué d'experts internationaux pour faire face à cette situation critique. Il est important d'accroître la pression internationale sur le Japon car la situation à Fukushima constitue une menace durable et redoutable pour l'ensemble de la planète.

Déjà, pour les centaines de milliers d'habitants contraints de vivre dans des zones pollués, la perspective de conséquences sanitaires graves est oppressante. Nelson va revenir tout à l'heure sur la situation inquiétante des enfants de Fukushima : fin août, sur 176 000 mineurs examinés, 18 cas avérés de cancer de la thyroïde ont déjà été comptabilisés, et 25 autres cas pour lesquels existent de forts soupçons. L'annonce de la découverte d'aliments contaminés (c'est-à-dire excédant la norme de 100Bq/kg) est fréquente et concerne des régions situées bien au-delà de la préfecture de Fukushima. Des centaine de centres citoyens de mesure de radioactivité se sont développés dans tout le pays, parce qu'il n'existe toujours pas de système de certification généralisée des aliments. La population se trouve donc quotidiennement confrontée aux incertitudes de la contamination radioactive potentielle des aliments.

Par ailleurs, plus de 150 000 réfugiés des zones d'évacuation forcée ne peuvent toujours pas rentrer chez eux, et beaucoup commencent à comprendre que le retour ne sera peut-être plus possible. On découvre aussi les "morts liés à l'accident", comme on appelle les suicides ou les morts prématurées causées par le désespoir et les difficultés de la vie de réfugié. D'autre part, de nombreuses dissensions sont apparues entre les réfugiés et la population d'accueil, ou entre les membres des communautés locales, et jusqu'au sein même des familles. Et enfin, on remarque des discriminations à l'égard de personnes originaires de la préfecture de Fukushima de la part d'autres Japonais. Ainsi, derrière le déni officiel du danger de la radioactivité, se cache l'angoisse poignante d'une réalité : telles ces adolescentes des territoires contaminés qui pensent qu'elles ne pourront plus jamais avoir d'enfants.

C'est bien au mépris de la souffrance de la population que le gouvernement PLD de M. Abé se refuse toujours à mettre en application la Loi d'aides aux victimes de l'accident nucléaire, votée pourtant à l'unanimité en juin 2012. Face aux critiques des associations, le gouvernement va finalement en présenter ces jours-ci les principes d'application, mais ils risquent d'être limités à seulement 33 municipalités alors que les dégâts liés à l'accident concernent des zones beaucoup plus vastes.

Un autre fait très grave, et malheureusement méconnu, vient de se produire. En 2012, 14 586 personnes avaient formé un groupe de plaignants pour poursuivre en responsabilité pénale TEPCO et 33 personnes, parmi lesquelles les dirigeants de TEPCO, les responsables des autorités de sûreté et le Pr. Yamashita, conseiller en radioprotection. Mais le parquet du tribunal régional de Tokyo, après une enquête sans perquisition à domicile, a décidé en septembre l'abandon des poursuites au motif de charges insuffisantes. La commission parlementaire indépendante avait pourtant révélé de nombreux dysfonctionnements et des dissimulations, en concluant qu'on était bien en face d'un désastre provoqué par des hommes.

Afin de contester cette décision, le groupe de plaignants va déposer le 16 octobre une requête au tribunal de Tokyo. La responsabilité des dirigeants de TEPCO, et des autorités en place à l'époque, doit être reconnue par la justice, ainsi que les fautes et les négligences commises, qui doivent être sanctionnées pour mettre fin aux mensonges et aux dénis.

Car TEPCO, massivement financé par les gouvernements successifs pour lui éviter la faillite, a déposé en toute impunité, le 27 septembre, une demande de redémarrage de la centrale de Kashiwazaki-Kariwa auprès de l'autorité de régulation nucléaire (NRA). Depuis juillet 2013, cinq compagnies ont fait de même pour sept centrales (soit 14 réacteurs). La NRA s'est engagée à examiner leur dossier avec de nouvelles normes de sûreté pourtant jugées toujours insuffisantes par des associations indépendantes.

Contre la politique du gouvernement japonais qui veut redémarrer à tout prix la filière nucléaire, et même exporter sa technologie en minimisant la gravité de l'accident, on voit des citoyens continuer à se mobiliser en nombre au Japon: à travers le rassemblement hebdomadaire du vendredi soir devant le Cabinet du Premier ministre, ainsi que la vigie devant le ministère de l'économie, mais aussi des manifestations comme celle de demain, 13 octobre. C'est pourquoi je vous remercie très sincèrement de votre présence aujourd'hui qui témoigne de votre attachement à ce combat livré à l'autre bout du monde. Oui, vous avez eu raison de venir ici en soutenir la cause, car cette cause et ce combat ne concernent pas seulement les citoyens japonais, c'est aussi votre combat, notre cause et notre combat à tous. Après le "partenariat d'exception" conclu en juin dernier lors de la visite du Président Hollande au Japon, la coopération entre les industries nucléaires japonaise et française a été renforcée. Et il est évident qu'un arrêt définitif du nucléaire au Japon porterait un coup très dur au lobby du nucléaire en France. Continuons à rester confiants et unis. Merci. »

Yûki Takahata le 12 octobre 2013

みなさん、きょうは日本ですべての原発の廃止を求める大勢の市民の支援に集まっていただき、ありがとうございます。9月15日以降、日本で稼働中の原発は再びゼロになりました。この夏は記録的な暑さでしたが、節電の要請もせずに2台の原発だけで、電力消費がピークになる夏のあいだ、国は何の問題もなく立ちいきました。ですから、なぜ政府がかたくなに原子力政策をまた進めようとするのか、国民には理解できません。福島第一では、事故は依然として進行中なのです。
わたしたちはみな、東京にオリンピックを招致するために安倍首相が、「状況はコントロールされている。東京への被害はこれまでも、この先も全くない」と言ったことにショックを受けました。日本の政治家と東電の幹部は、まったくもって情報操作のチャンピオンです。なぜって、首相の言うことはもちろん嘘だからです。炉心の溶けた三基の原子炉からは、いまだ毎時千万ベクレルの放射性物質が大気に放出されており、毎日300トン以上の汚染水が太平洋に流れつづけています。敷地内にたまる汚染水の量は増えつづけ、43万トン以上になりましたが、東電は依然としてこの状況に対処できません。大急ぎでずさんにつくられたタンクからは既に汚染水が漏れ始め、いろいろなトラブルが増えています。それでこの夏はようやく、海外のメディアも汚染水問題に注目するようになりました。
福島第一の現場で働く下請けの作業員が、ずさんな状況を告発している証言が日本のブログに載っています。彼の話では、収束作業の指揮をとっているのは、原発についての知識やノウハウに欠けるゼネコンの下請け会社なのだそうです。そのため人為的なミスが頻繁に起こり、作業員の放射線管理はさらにいい加減になっています。したがって、毎日現場で働く約3000人の作業員は、高線量の被曝を受ける危険を抱えており、作業員の数がそのうち不足することも懸念されます。
証言した作業員はまた、11月末から4号基のプールから使用済核燃料を取り出す作業が始まると、状況はさらに危機的になるのではないかと心配しています。破損した建屋の中、地上30メートルのところにあるこの燃料プールには、1533体の核燃料が貯蔵されており、そのうち使用済の1331体は常に冷却しなければなりません。これをクレーンでつりあげ、安全な場所に移送する作業には、大勢の熟練した技術者が必要となります。線量がとても高い場所で、最大限に用心しながらの作業です。これが2014年末までつづくわけですが、そこでもしミスがあったら、あるいは大きな台風や地震などが起きたら、すさまじい量の放射性物質が放出され、作業員にとっても、まわりの住民にとっても、破局的な事故になるかもしれません。
9月19日に福島第一を安倍首相が視察してから2週間のあいだに、5つものミスが起きました。事故処理をコントロールしているという東電や政府の言葉を信じることは不可能な状況です。村田元スイス大使は、この危機的状況を脱するために、世界各地の専門家による国際的なタスクフォースを立ち上げるべきだと訴えています。福島の状況は地球全体にとって長期的で重大な脅威なのですから、日本に対して国際的にもっと圧力をかけることが必要です。
すでに、放射能で汚染された地域に住みつづけなくてはならない何十万人もの住民は、そのうち重大な健康被害にみまわれるのではないかという不安に苦しんでいます。福島の子どもたちの状況については、後ほどネルソンから詳しく話してもらいます。8月末、福島の未成年176000人の甲状腺検査の結果、甲状腺癌が18人、癌の恐れのある人が25人という結果が出ています。キログラムあたり100ベクレルの基準を超えた食品が見つかったというニュースが頻繁に報道されますが、汚染は福島県以外の広範囲に及んでいます。全食品の測定システムがいまだ存在しないため、全国に放射能の市民測定所が約100箇所できました。国民はしたがって、毎日口にする食べ物が汚染されているかもしれないという不安を抱えています。
強制避難させられた15万人以上の人々はいまだ故郷に戻ることができず、多くの人は自宅へはもう帰れないかもしれないと気づき始めました。また、避難民の中には自殺、絶望やさまざまな困難による早死にの現象が起きており、「原発関連死」とよばれています。さらに、避難民と受け入れ地区の住民とのあいだで、また地域共同体内や家族内でもめごとが増え、住民の分断が強まっています。そして、福島県出身の人々が他の日本人から差別を受けることもあります。つまり、放射能の危険はないと公的に表で否認している陰には、悲痛な不安という現実が隠されているのです。汚染された地区に住む少女たちは、自分が将来子どもを産めないだろうと思っています。
こうした国民の苦悩をまったく意に介さず、安倍首相の自民党政府は、2012年6月に満場一致で可決された「子ども・被災者支援法」をいまだ実施していません。市民団体の非難を受けて、ようやく政府は基本方針をもうすぐ発表する予定ですが、適用されるのが33市町村に限られる危険があります。原発の被害はむろん、もっと広範囲の地域に及んでいます。
もうひとつ、重大ですが海外ではほとんど知られていないことが9月に起きました。2012年に14586人の市民が福島原発告訴団をつくり、企業としての東電、そして東電の幹部や政府の保安院の責任者、福島県放射線健康リスク管理アドバイザー山下教授など33人に対して、福島事故の刑事責任を告訴しました。しかし、東京地検は9月9日、家宅捜索を一切せずに「嫌疑不十分」として全員を不起訴に決定しました。国会事故調査委員会の報告書では数多くの機能不全、隠蔽の事実が明らかにされ、福島事故が人災であると結論したにもかかわらず、です。
この決定に異議を唱える告訴団はきたる10月16日、東京検察審査会に申し立てを行います。この先、同じような嘘や否認が繰り返されることを防ぐために、東電幹部と当時の行政当局の事故に対する責任は司法によって明確にされるべきであり、過ちや誤りは罰せられるべきです。
というのも、事故以来、倒産を免れるために政府から大量の援助を得てきた東電は、何の罰も受けずにぬけぬけと、9月27日に柏崎刈羽原発の再稼働を原子力規制委員会に申請しました。今年の7月から現在までに、電力会社5社が7つの原発(14基)の再稼働を申請しています。原子力規制委員会は安全に関する新基準にしたがってこれから審査に入りますが、独立市民団体はその新基準も不十分だと批判しています。
福島事故を矮小化し、原子力政策をなんとかして推進し、原発技術を輸出しようとさえしている日本政府に対し、大勢の市民が今も活発な活動を繰り広げています。官邸前では毎金曜日の夜に集会が行われ、経産省前のテントひろばも2年以上つづいています。そして明日、10月13日のような大きなアクションがあります。地球の向こう側での闘いが大切だと考え、連帯してここに集まってくださったみなさんに、心から感謝いたします。原子力・核はいらないという主張、この闘いは、日本だけに関わるものではありません。あなたがた、私たち全員の闘いです。今年6月、オランド大統領の日本訪問の際、原子力産業などの協力関係を強化した日仏共同声明が発表されました。日本で原子力が完全に廃止されれば、フランスの原子力ロビーが強大な打撃を受けることは明白です。この闘いが実を結ぶことを信じて、みんなで力を合わせていきましょう。ありがとうございました。




Yūki est une femme très forte capable de déplacer des montagnes s'il le faut!

D'autres japonais et japonaises poursuivent cet effort d'emmener le gouvernement japonais à reconnaître où se trouve le réel intérêt du Japon et à faire prendre conscience aux personnes de ce que le NUCLÉAIRE représente dans leur vie et pour leur VIE, en sorte à les rendre responsables de leurs choix. Cependant leur effort ne s'arrête pas là!


Comme elle le dit si bien: « Oui, vous avez eu raison de venir ici en soutenir la cause, car cette cause et ce combat ne concernent pas seulement les citoyens japonais, c'est aussi votre combat, notre cause et notre combat à tous. » 





NELSON est intervenu pour nous parler de la situation des enfants de Fukushima.

Tout le monde l'a écouté avec beaucoup d'attention et émotion.
Lui même réfugié avec sa famille en France à la suite de l'accident nucléaire de la Centrale de Fukushima, il ne cesse de défendre les enfants et leurs familles restés là bas.

Un problème technique est survenu lors de l'enregistrement de son intervention avec mon téléphone, qui nous prive du son de sa voix et de la force de ses convictions dans la défense des enfants.
Je pense pouvoir par la suite ajouter son contenu, que vous pourrez lire si vous le souhaitez. Il était déjà intervenu le 08 décembre 2012 lors d'un rassemblement à la Bastille. Samedi, il nous a parlé de la situation actuelle.


Ces deux photos de lui, ont été prises au moment où il a pris la parole pour nous lire un message qu'il venait de recevoir sur son portable d'une personne antinucléaire présente au Japon et qui nous était adressé. Là aussi ce fût un moment fort.

Ce MONDE sera HUMAIN ou ne le sera pas. Pourtant tout porte à croire qu'il le sera, parce qu'il existe encore beaucoup de "belles personnes" qui nous maintiennent dans la CONFIANCE.


♪♫♪ Chants traditionnels de Amami Oshima (Mako-san) 




✿ Situation en France - Intervention de Alain  
Chants et danse d'Okinawa ♪♫♪ Hisako-san et Mako-san





Final: danse Kansho Odori ♪♫♪

Voyez-vous, devant une situation si compliquée provoquée par cet accident qui nous a fait prendre conscience que notre CONFORT et habitudes de CONSOMMER supposent un bien TROP GRAND RISQUE, l'ESPOIR mobilise des HOMMES et des FEMMES qui malgré les difficultés de la vie, soutiennent, écoutent, donnent de leur temps, de leur argent à leurs compatriotes et à tout autre être humain à la merci du NUCLÉAIRE où qu'il soit. Leur pays, ils et elles l'aiment plus que tout. C'est bien pour ça qu'ils et elles se mobilisent et restent unis.

Ce n'est pas une religion, ce n'est pas une secte, ce n'est pas de la démagogie, ce n'est pas non plus une utopie, c'est un mouvement citoyen, c'est la VIE et c'est TOUT!

Je n'aurai pas cette certitude, je ne me trouverai pas ici à partager avec vous ce moment de Vie.

Il me reste à souhaiter BON COURAGE à tous ceux qui ne pensent pas qu'à eux.

4 commentaires:

  1. Magnifique, Vous mes amis français et japonais remplissez mon coeur de joie, me redonnant tous les jours espoir pour notre espèce humaine. Mon coeur bat à l'unisson avec vous tous, <3 <3 <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci D'Un Renard ♥

      C'est très important de ne pas perdre l'espoir et la confiance dans les humains. Le jour où nous nous méfierons les uns des autres, nous ne serons plus humains.
      Changer d'énergie et changer nos comportements de consommation, n'est pas si simple!
      Se défaire de tous ces plis qui se sont installés avec le temps ne va pas sans peine! Mais c'est en train de se faire, grâce à des personnes comme toi qui y croient.

      Je te remercie d'avoir laissé ta signature chez le Papillon et L'Empereur. Nous en sommes très honorés. UN MONDE SANS NUCLÉAIRE? OUI, C' EST POSSIBLE!

      Supprimer
    2. Un beau combat, plus que jamais justifié. Grâce à cette ferveur, nous serons un jour débarrassés du nucléaire, c'est certain. Il faut tenir bon.

      Supprimer
    3. Danièle, quand les gouvernements cautionnent et sont partenaires de l'industrie nucléaire et qui les femmes s'y associent, il y a de quoi se poser des questions!

      Ce soir j'ai écouté quelque chose qui m'a fait réagir et je partage.
      Merci beaucoup de garder l'espoir avec nous Danièle.
      Je vous embrasse.

      ☢ LE GRAND SOIR 3 de la Journaliste Patricia Loison du mercredi 16 octobre 2013 en présence d'une invitée: Najat Vallaud - Bekacem, Ministre des droits des femmes - Porte Parole du Gouvernement Français, abordent le sujet DES INÉGALITÉS HOMMES/FEMMES.

      Vidéo à regarder sur le sujet à partir de 7'30

      À la Tour d'AREVA de la DÉFENSE Paris, Anne Marie CHOHO, l'une des directrices générales du groupe:

      AREVA y est présentée comme un exemple à suivre d'entreprise qui respecte le droit d'égalité des femmes au sein de l'entreprise.

      Voyons donc, drôle de choix d'une entreprise soutenue par le gouvernement socialiste qui "respecte le droit d'égalité femmes" et pas celui de l'ENVIRONNEMENT et du VIVANT dans son activité de base qui est le NUCLÉAIRE!
      Des FEMMES qui donnent la VIE, profondément investies dans le développement d'une entreprise qui crée de quoi l'anéantir et la mettre en danger avec l'énergie atomique utilisée das les centrales nucléaires qu'elle promeut et construit!

      Ces femmes là, s’interrogent-elles sur le but de leur entreprise?
      En sont-elles d'accord?
      Quels enseignements tirent-elles des accidents nucléaires et leurs conséquences pour l'environnement et les êtres vivants?
      Cherchez l'erreur!

      Vidéo à regarder.


      http://pluzz.francetv.fr/videos/grand_soir_3.html

      Supprimer

Dis-moi le fond de ta pensée ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.